De nombreux utilisateurs voulant remplacer une nappe ZIF, se contentent de lire le marquage sur la nappe, puis de faire une recherche, persuadés qu'avec ce qu'ils croient être une référence, ils trouveront une nappe identique.

Mais, ce qu’ils croient être une référence n’est qu’une indication technique concernant, par exemple, sa tolérance à la chaleur (80C signifie que la nappe peut supporter une chaleur maximale de 80 ° Celsius) et à la tension électrique (60V nous signale qu'elle peut accepter une tension électrique de 60 volts).

Exemple de deux nappes avec le même marquage et bien différentes quant aux dimensions et au nombre de contacts.

Bref, le marquage sur une nappe ZIF ne désigne pas sa référence !

Pour le choix de votre nappe, nous vous conseillons de vérifier les trois points suivants :

- les dimensions (longueur et largeur)

Concernant la largeur, il faut savoir qu'entre chaque contact (ou pin) il y a un espace plus ou moins important. On parle de « pas » ou de « pitch ». Les pitchs les plus répandus entre chaque pin sont de 0,5 mm et de 1 mm. Deux nappes possédant le même nombre de pins, mais un pitch différent, n'auront donc pas la même largeur et seront incompatibles.

Il est en revanche possible de s’accommoder d'une nappe plus longue, grâce à la particularité de ces nappes qui peuvent se plier justement dans le sens de la longueur sans altérer leur fonctionnalité. Si vous souhaitez, par exemple, remplacer une nappe d’une longueur de 10 cm, vous pouvez, par défaut,  opter pour une nappe de 20 cm (à condition évidemment que le nombre de pins et la largeur soient identiques).


- le nombre de contacts (ou nombre de pins)

Nappe ZIF de 16 pins

- l'emplacement des contacts au bout de la nappe. La nappe peut être de type A (les contacts à chaque bout sont sur la même face de la nappe) ou de type B (les contacts sont sur les faces opposées)

Nappe de type A Nappe de type B (ou D)

Consulter nos nappes ZIF